Ressources
de l'éducation à l'environnement
et au développement durable
en Auvergne-Rhône-Alpes

Notices

Etagère(s) sélectionnée(s) :Consommation et production, Métiers, formation et professionnalisation
Page 1 sur 16 (160 résultats)
  • Texte imprimé
    Conférence Permanente des Coordinations Associatives Rhône-Alpes (CPCA) | 2006.
    Dossier de référence campagne nationale. Que serait la vie sans les associations ? : Réflexions prospectives Le cadre partenarial Associations - Pouvoirs publics
  • Texte imprimé
    Jeunes Reporters pour l'environnement (Paris; France, Paris, France) | s.d.
    Cette brochure a pour objectif d'accompagner les professionnels dans des projets d'éducation à l'environnement. 15 enjeux sont présentés avec des rubriques pratiques : "données clés", " questions pour un projet JRE", "agir au quotidien".
  • Texte imprimé
    [No author mentioned] | Janvier - Février - Mars - Avril 2008.
    L’Ifrée s’intéresse à la problématique de la réduction des déchets à travers l’organisation de formations sur cette thématique, à la fois dans le cadre de son offre de stages (prochain stage en avril 2008) et de sa participation au programme IDEAL 79 (voir article en pages intérieures). Cette fiche est à consulter en complémentarité avec la n°24 qui traite de la problématique de la consommation durable.
  • Texte imprimé
    [No author mentioned] | Septembre - Octobre - Novembre - Décembre 2006.
    Chaque terrien consomme pour se nourrir, se déplacer, se loger, se détendre, etc. Une réflexion sur les comportements socio-culturels, les enjeux économiques et les incidences environnementales peut orienter nos choix citoyens. L'Ifrée a proposé cette année un stage sur le commerce équitable (international et local). Une cession sur les consommations éco-responsables est prévue début février 2007.
  • Document numérique
    GRAINE Rhône-Alpes | 2010.
    Actes des 7es Rencontres Rhône-Alpes de l’éducation à l’environnement organisées en 2008 par le GRAINE Rhône-Alpes sur le thème "Mon assiette raconte. Alimentation-Environnement-Santé".
  • Document numérique
    Joséphine SOULIER | 2018.
    Joséphine Soulier a effectué un stage à la DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes, accompagnée par le GRAINE Auvergne-Rhône-Alpes. Alors étudiante en Master 2 Sciences Sociales Appliquées à l’Alimentation à l’ISTHIA Toulouse, elle a rédigé ce mémoire : "Les politiques publiques ont déployé de nombreux moyens pour sensibiliser les jeunes au lien alimentation-santé sans toutefois des résultats probants. Se pose alors la question : comment mieux toucher les jeunes? L’objectif poursuivi dans cette étude est l’accompagnement au changement des pratiques alimentaires des jeunes. Une approche transversale de l’alimentation, un décloisonnement au niveau des services et des méthodes de travail basées sur la coopération, l’échange et la collaboration semblent être de bons éléments de réflexion pour penser autrement la sensibilisation des jeunes à l’alimentation durable. L’accompagnement au changement, la socialisation alimentaires des jeunes, la coopération entre acteurs ou encore la communication en matière de sensibilisation ainsi que la méthodologie de recherche déployée et l’analyse des données recueillies (entretiens, colloque régional ou projet de recherche-action) sont tout autant de points qui seront abordés dans ce mémoire."
  • Document numérique
    Isabelle JEANNIN | 2017.
    "Un métier qui évolue, des enjeux qui se diversifient et toujours cette opposition entre le besoin d’agir vite et l’éducation qui nécessite du temps. De quels moyens le professionnel de l’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) peut-il s’emparer pour permettre à chacun de s’éveiller au monde et de se sentir relié et responsable ? C’est sans doute dans ses postures qu’il peut trouver une réponse. Tantôt expert, tantôt animateur, il a su sensibiliser, intéresser ses publics mais aujourd’hui cela ne suffit plus. Les hommes ont besoin d’être accompagnés pour changer. Une nouvelle posture est donc indispensable, celle de l’accompagnant. Accompagner le changement c’est permettre à l’autre de se mettre sur le chemin de sa conscience, d’interroger ses valeurs et de donner du sens à ce changement pour qu’il soit durable. Permettre à chacun de participer aux décisions pour réussir durablement le vivre ensemble sur terre. Reste à définir le meilleur moyen pour y parvenir tout en continuant à enrichir cette dynamique dans le réseau." Isabelle Jeannin, alors étudiante en Master 2 de Philosophie « Ethique, Ecologie et Développement Durable » à Lyon 3, a réalisé un stage à l’URCPIE dans le cadre du dispositif de la Boutique des Sciences qui a donné lieu à ce mémoire.
  • Texte imprimé
    Jeunes Reporters pour l'environnement (Paris; France, Paris, France) | s.d.
    Agriculture, eau, forêts, littoral, déchets ménagers, énergie, transports, pollutions industrielles, désertification, risques naturels, biodiversité, consommation responsable, démographie, changement climatique, développement durable. Autant de sujets environnementaux qui font l'objet d'un bilan à travers quinze fiches informatives.
  • Document imprimé
    GRAINE Rhône-Alpes | [2002].
    Réflexions et travaux menés par les participants lors de ces journées sur le thème "Valeurs et professionnalisme en éducation à l’environnement" : construire un champ de valeurs communes et partagées, définir une vision commune de l'éducation à l'environnement spécifique aux réalités de la région Rhône-Alpes, appuyer cette vision de projet sur des principes mis en évidence par les expériences, les pratiques et les recherches des acteurs de l'éducation à l'environnement Rhône-Alpes, travailler à la reconnaissance sociale de l'éducation à l'environnement permettant à chacun de jouer pleinement son rôle de partenaire des politiques éducatives mises en oeuvre sur le territoire régional.
  • Texte imprimé
    Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée-Corse | 2015.
    Les économies d'eau triomphent en 2014 avec 70 Mm3 d'eau économisés, soit l'équivalent de la consommation d'une ville d'1 million d'habitants, et après une année 2013 déjà record. Les opérations restaurant le fonctionnement naturel des rivières qui ont été déformées montent en flèche alors qu’elles étaient inconnues il y a encore quelques années. C'est l'heure des travaux avec plus de 1200 chantiers engagés sur les rivières : on n'a jamais atteint un tel niveau. Signe que la politique de contractualisation de l’agence avec les collectivités et les grands aménageurs porte ses fruits. La gestion du temps pluie se confirme comme la priorité actuelle pour l'assainissement. Promues par un 2e appel à projets, les techniques alternatives (noues et fossés d'infiltration) séduisent aussi les élus. Les collectivités s'emparent également des démarches "zéro pesticide" pour rendre leurs espaces urbains sains, sous l'effet de la loi Labbé qui impose la suppression des pesticides en ville pour 2016. 2014 a vu en revanche un ralentissement pour la protection des captages et plus globalement un trou d'air dans les investissements agricoles dû à la fin de la PAC actuelle en attendant le démarrage de la suivante. Les investissements industriels sont restés importants pour réduire les rejets de substances dangereuses dans les rivières avec un nombre significatif d'opérations sur les sites prioritaires.